Aspect courroucé

Pour discuter de la vie mystique et invisible.

Aspect courroucé

Messagede Serpentarius » Lun 21 Jan 2013 12:13

Je ne sais si je suis dans le bon endroit pour poster ce topic, mais j'ai une petite question :

Qu'est-ce que l'aspect courroucé ? A quoi correspond-t-il ? Et par extension, les mêmes questions se posent pour l'aspect paisible des Yidam.
Serpentarius
Visiteur/Visiteuse
Visiteur/Visiteuse
 
Messages: 11
Inscription: Mer 19 Déc 2012 16:27

Re: Aspect courroucé

Messagede Bhikkhus » Lun 21 Jan 2013 13:50

Vaste sujet… les déités du panthéon tibétain peuvent être présentées sous deux aspects et dans deux cas de figures principaux :

:arrow: En qualité de support de méditation (comme sur les thangkas par exemple).

Paisible (douce et apaisante) pour amener le méditant au obtenir le calme intérieur afin de développer ce que l’on nomme la vision intuitive.
Courroucé (irritées et terrifiantes) pour stimuler et vivifier les énergies du méditant afin de l’amener à persévérer dans son cheminement vers l’Eveil. Il est dit que l'esprit éveillé ne refoule pas les images des ténèbres, mais les illumine par la conscience. Tant que nous ne rencontrons pas ces énergies sombres (expliquent les tantras), la délivrance n'est rien qu'un rêve distant.

:arrow: En apparitions dans le chönyid bardo (état de conscience post-mortem intermédiaire et transitionnel de l’état d’existence).

Le chönyid bardo est considéré comme la période des illusions karmiques ou intenses mélanges hallucinatoires (dans l’état de rêve après la mort). A la mort d’un défunt, du 1er au 7ème jour apparaissent les divinités paisibles et du 7ème au 14ème jour les divinités irritées (nommées, herukas). Ces divinités ne sont rien d'autre que des hallucinations matérialisées des formes pensées, des formes personnifiées des impulsions intellectuelles ou sensibles du vivant (résultat direct des stimulis psychiques produits par le processus de la mort réagissant sur l’esprit).

Les divinités paisibles qui se présentent, sont les formes personnifiées des sentiments humains les plus sublimes : ceux du cœur. Ensuite, c'est la vie intellectuelle qui est revécue sur le plan du bardo et ce sont les divinités irritées qui personnifient les raisonnements et proviennent du cerveau qui apparaissent.

Aucune de ces divinités n'a, pas plus que les êtres humains, une existence individuelle réelle. Elles sont simplement la visualisation du contenu de la conscience. D’un point de vue ésotérique, on parle d’une "personnification tantrique du pouvoir émancipateur" qui seul rend possible l’illumination (ou l’état de bouddha). En conséquence, les expériences des bardos seront différentes selon les croyances auxquelles nous avons adhéré de notre vivant. Les expériences des bardos sont donc entièrement dépendantes du contenu mental de chaque personne.

Tu peux trouver de nombreuses informations sur la vison des différentes déités dans le Bardo Thödol. Il est en libre téléchargement ici (post du Ven 9 Nov 2012) :
viewtopic.php?f=15&t=392

Cela répond à ta question ?
Bhikkhus
Scribe de Montibet
Scribe de Montibet
 
Messages: 2679
Inscription: Sam 3 Sep 2011 18:19
Localisation: Albertville - Savoie - France.

Re: Aspect courroucé

Messagede Bhikkhus » Lun 21 Jan 2013 16:24

Deux exemples de Yidam (l'un courroucé et l'autre paisible) :

Yamāntaka (skt) Shinjeshe (tib) གཤིན་རྗེ་གཤེད།gshin rje gshed.
yamantaka.jpg
yamantaka.jpg (2.24 Mio) Vu 4116 fois


Avalokiteśvara (skt) Chèrézig (tib) སྤྱན་རས་གཟིགས།spyan ras gzigs.
chenrezig.jpg
chenrezig.jpg (289.17 Kio) Vu 4116 fois


:D
Bhikkhus
Scribe de Montibet
Scribe de Montibet
 
Messages: 2679
Inscription: Sam 3 Sep 2011 18:19
Localisation: Albertville - Savoie - France.

Re: Aspect courroucé

Messagede Serpentarius » Lun 21 Jan 2013 16:51

... :shock: Simple, clair, efficace ET illustré.
Je n'ai qu'une seule chose à dire :

Merci Bhikkhus !!! :D :D
Serpentarius
Visiteur/Visiteuse
Visiteur/Visiteuse
 
Messages: 11
Inscription: Mer 19 Déc 2012 16:27


Retourner vers L'autre coté du Miroir - མེ་ལོང་གི་ཕར་ཕྱོགས་ལ།