Projet de voyage au Zanskar

Pour venir discuter de nos découvertes et objectifs !

Projet de voyage au Zanskar

Messagede Bhikkhus » Ven 26 Oct 2012 23:39

Projet de voyage au Zanskar

Bonjour à toutes et à tous. :D

L’idée de faire un voyage au Zanskar à été très vaguement abordée avec Namkaï dans le topic de présentation de cette vallée : viewtopic.php?f=7&t=757

Particulièrement motivé par ce type de projet (sur le long terme), je propose à toutes celle et ceux caressant cette idée d’échanger et de mettre en commun dans ce topic nos différentes expériences, connaissance, notes, remarques, trouvailles ou idées…

Ne serait-ce pas formidable qu’une idée de trekking naisse par quelques lignes sur notre forum pour se matérialiser et finir bâton de marche à la main dans l’une des vallées les plus isolées du monde himalayen ?

Il me semble utile de préciser que ce genre de voyage est à classer dans la catégorie des périples hors du commun, de ceux que l'on peut classer dans les grands voyages. Il s'adresse à des hommes et à des femmes suffisamment motivés, à la recherche du simple, du vrai, du beau et de l'émotion. La fatigue et l'inconfort (et le froid selon la saison) sont les principaux défis qui mènent alors à la rencontre de la nature la plus dure, la plus sauvage et la plus belle, à la rencontre de l'âme profonde d'une culture et d’un peuple fascinant.

Je ne suis évidemment pas un spécialiste de ce genre d’organisation, toutefois, par le passé, j’ai humblement déjà pu faire l’expérience de marche (de plusieurs jours) lorsque j’était militaire et il m’est déjà arrivé de voyager aux portes de l’Orient. Afin de vous donner un petit aperçu des formalités et des informations principales sur ce genre d’expédition, voici les première notes et réflexions que j’ai élaboré depuis quelques jours.

Umasi la.jpg
Umasi la.jpg (39.27 Kio) Vu 46474 fois

Indispensable pour pouvoir partir en Orient :

:arrow: Un passeport valable au moins encore 6 mois après la date de notre retour.

:arrow: Un visa pour l’Inde que l’on peut demander sur http://www.vfs-in-fr.com/
(un délai de marge de 3 à 4 semaines est à prévoir).

:arrow: Une assurance. Nous devons (quasi-impérativement) avoir souscrit une assurance qui nous prenne en charge pour d’éventuelles frais de secours et de rapatriement (pour un montant d’au moins 30 000 €). Bien évidemment nous emporterons sur place avec nous ces coordonnées (n° de téléphone pour joindre notre assurance en urgence et n° de notre dossier).

:arrow: Un billet d’avion (hum… relativement indispensable) : à nous de fixer à l’avance nos dates d’aller-retour, de le réserver et de le régler en ligne. En passant par les réservations sur internet, on a le considérable avantage et le temps de pouvoir comparer les prix et en règle général, plus nous le prenons tôt (6 mois avant par exemple), plus nous risquons de trouver des prix attractifs. Cela étant, un ami m’a toutefois donné les coordonnées d’une agence d’Annecy qui propose souvent des voyages en Himalaya à des tarifs très intéressants (semble t’il) :
Novel Voyages, 17, Place des Annapurnas, 74000 ANNECY. Tél : 04-50-23-04-32.

:arrow: Des bagages bien sûr ! On s’en doute un minimum, mais sans pour autant préparer un sac d’équipement pour un stage d’aguerrissement, le contenu est évidemment à adapter pour l’activité d’un trek (et selon la saison). J’y reviendrai plus en détail.

Champs d'orge.jpg
Champs d'orge.jpg (62.02 Kio) Vu 46474 fois

A prendre en considération une fois sur place :

Le mal des montagnes ! En effet, de la même façon que lorsque l’on monte (par le téléphérique) au piton rocheux de l’aiguille du midi (du Mont-Blanc), on se retrouve en quelque minutes à 3800 mètres et on peut se trouver victime de ce symptôme. Leh se trouve à 3400 mètres, ce qui explique que le problème du mal des montagnes peut menacer toute personne brutalement transportée à cette altitude.

La meilleure prévention connue est de boire beaucoup de liquide (pas d’alcool évidemment…) et de prévoir un ou deux jours de repos et d’acclimatation avant de partir en trek. C’est un période normale d’adaptation de l’organisme pendant laquelle il faudra apprendre à se baisser prudemment et ne rien porter de trop lourd. Si malgré ce genre de premières précautions, des maux de tête ou des nausées surviennent, la solution médicale nécessaire est un traitement d’un comprimé de Diamox par tranche de 24h (deux exceptionnellement). Il est à noter que le manque de sommeil est aussi un signe à prendre en compte et à ne pas négliger. Si ces signes surviennent en trek et persistent malgré le traitement, il est plus prudent de descendre en « azimut brutal » pour perdre de l’altitude.

Monastère de Leh.jpg
Monastère de Leh.jpg (56.98 Kio) Vu 46474 fois

A ne surtout pas négliger :

La difficulté ! La chaine de l’Himalaya fait partie de la hautes-montagnes, c’est pourquoi, ce genre de treks s’adresse à des marcheurs et marcheuses déjà entraînés et que quatre à sept heures de marche par jour n’effraient pas. Il est donc particulièrement nécessaire (voir même impératif) d’être en bonne forme physique et mentale. Comme le dit la citation latine : « mens sana in corpore sano » (une âme saine dans un corps sain).

L’effort fourni par l’organisme, la haute altitude des lieux, la possible angoisse de l’isolement rencontré, ainsi que l’inévitable changement des habitudes alimentaires mettront obligatoirement le corps physique et l’esprit à rude épreuve. Les nuits (d’habitude censées être réparatrices) peuvent tout aussi être difficiles, tant que l’acclimatation à l’altitude ne sera pas réalisée. Je me rappelle que lorsque j’étais militaire, l’unique règle simple à se souvenir était que plus une marche « physique » est longue, plus l’effort « mental » demandé en sera soutenu.

;)
Bhikkhus
Scribe de Montibet
Scribe de Montibet
 
Messages: 2679
Inscription: Sam 3 Sep 2011 18:19
Localisation: Albertville - Savoie - France.

Re: Projet de voyage au Zanskar

Messagede Bhikkhus » Ven 26 Oct 2012 23:49

Pour être rassuré :

Suite à ces quelques notions de mises en garde, voici le plein de bonnes nouvelles relatives au déroulement général des activités, lorsqu’elles sont organisées et encadrées sur place par une agence compétente et spécialisée. (Je tiens ces infos d’une personne de confiance que j’avais rencontrée par le passé et qui encadrait des treks au Népal.)

:arrow: A l’arrivée, une équipe locale nous prend en charge de notre transfert entre l’aéroport international de Delhi et l’aéroport des lignes intérieures du pays (évitant après un long vol, la petite panique face à la barrière de la langue du pays). Idem pour le retour.

:arrow: Lors du trek, un guide expérimenté et un cuisinier nous accompagnent. Les trois repas du jours (et un goûter) sont à base de riz, de pâtes et de quelques légumes, peu épicés, avec un peu de viande (quand il est possible d’en trouver) et des fruits en saison. Cela peut paraître maigre au premier abord, mais il paraît que l’inventivité des cuisiniers est tout à fait surprenante. Je n’en doute absolument pas.

:arrow: Les étapes de jour sont généralement comprises entre quatre à sept heures de marche. Notons que des jours de repos peuvent être prévus lors des treks longs. Des jours de repos et / ou des étapes plus courtes peuvent naturellement être prévus, selon les besoins de chacun.

:arrow: En été, dirigés par un horse-man, ce sont des chevaux qui portent nos bagages (en hiver, par porteurs Zanskarpas). En choisissant l’option d’être encadrés, nous n’aurons donc que nos affaires de la journée dans un sac à dos de taille moyenne.

:arrow: En été, le logement s’effectue sous des tentes simples (une pour deux personnes), une tente « mess » sert de salle à manger collective. En hiver, dans des grottes et chez l’habitant dans les villages. En effet, je sais par expérience que la tente est à éviter en période de grand froid : notre air chaud expiré par la respiration se condense immédiatement sous forme de cristaux de glace sur le sac de couchage et sur la peau du visage.

:!: Avant d’aborder le contenu du bagage à emporter, il me semble essentiel de signaler (ou de rappeler) à celles et ceux qui n’ont jamais voyagé par avion que pour des raisons de sécurité de vol, toutes les compagnies aériennes demandent aux voyageurs de ne pas conserver de couteau de poche, ciseaux, pince à épiler ou tout autre objet coupant dans leurs bagages à main. Pour éviter tout désagrement lors du passage aux portiques d’embarquement (et aux détecteurs métalliques), veillez donc à intégrer votre trousse de toilette et votre trousse à pharmacie dans vos bagages destinée à la soute. Prévoyez à l’avance et faites également de même pour votre nécessaire de camping ou de randonnée (briquet, allumettes, bâton(s) de marche…). Et de la même manière, les produits liquides et cosmétiques sont à bannir de vos bagages cabine et voyageront donc en soute. Seules les bouteilles d’eau (encore capsulée d’origine) sont parfois tolérées, selon les compagnies de vol.

Temple inter.jpg
Temple inter.jpg (89.43 Kio) Vu 46473 fois

Le paquetage pour partir serein :

1 sac à dos robuste de 30 à 40 litres (de 5 à 8 kilos) que vous prendrez en cabine et qui servira au transport de vos affaires personnelles immédiates pendant le voyage et le trek (papiers utiles, argent, gourde d’eau, chapeau de brousse, veste polaire, gants, appareil photo, crème solaire…)
1 sac à dos ou un sac de voyage robuste « type paco » de 80 à 100 litres (d’une quinzaine de kilos) qui sera transporté par l’équipe de portage (si nous passons par une agence organisatrice).

:arrow: Ces sacs contiendront pour un trek d’été :

Equipement de base : sous-vêtements thermiques, 1 veste en polaire micro fibre, 1 veste de qualité « Gore-Tex », 1 veste en duvet, 1 pantalon de montagne léger, 1 pantalon de montagne plus épais (et chaud) pour le soir, 5 paires de bonne chaussettes de marche, 3 tee-shirts (rapide à sécher), 1 survêtement pour la nuit, 1 bonnet ou 1 chapka, 1 écharpe ou 1 chèche, 1 chapeau de brousse ou 1 casquette, 1 foulard léger, 1 parapluie (pour se mettre à l’ombre du soleil du midi), 1 paire de bonnes lunettes de soleil, 1 paire de gants chauds, 1 gourde isothermique de 2 litres (ou deux de 1 litre), 1 paire de pantoufles (confortable) pour le soir, 1 paire de sandales (résistante à l’eau) pour les traversées de rivière.

Equipement technique : bonnes chaussures de marche dont vous avez l’habitude (plutôt souple avec une très bonne semelle) + 1 tube de graisse nourrissante dans le cas de chaussure en cuir de type « Rangers », 1 lampe frontale (avec 2 jeux de piles neuves à prévoir de protéger du froid pendant le vol en soute), 1 petit rouleaux de très bonne ficelle, 1 rouleau de « chaterton », 1 ou 2 bâtons de marche télescopiques (s’il n’y a rien de ce type sur place).

Couchage : 1 sac de couchage prévu pour -5°c, 1 drap de duvet en micro fibres, 1 matelas de sol (gonflant ou non).

Rechange et divers : 1 paire de lacets de rechange, 1 petite trousse de toilette basique, 1 serviette de bain, du papier toilette, 1 savonnette (il est tout à fait possible de se laver dans les ruisseaux), 1 couteau de poche, des sacs plastique pour vos poubelles, une petite bobine de fil solide et deux aiguilles, une ou deux pochettes «zip étanche» qui contiendront passeport, argent, carte de crédit, billet d’avion et attestation d’assurance de secours / rapatriement.

Secours et pharmacie : Diamox (médicament contre le mal des montagnes, 1 plaquette pour 4 personnes), antalgique (Paracétamol ou Ibuprofène), anti-inflammatoire (comprimés et gel liquide), 1 semaine de traitement d’antibiotique à large spectre, antispasmodique musculaire, antidiarrhéique, antiseptique intestinal, antivomitif, somnifères légers, boules Quiès, jeu de pansements, 2 bandes, double-peau, rouleau de bande adhésive, antiseptique, crème solaire, crème grasse et cicatrisante, baume ou crème pour les lèvres, pastilles de purification d’eau, collyre, crème anti-moustique, 1 pince à épiler, 1 aiguille, 2 épingles à nourrisse, 1 briquet neuf, 1 couverture de survie. Médicaments personnels.

[ Pour un trek d’hiver : la même base d’équipement mais avec plusieurs modifications appropriées aux situations de grand froid. Cela étant… nous n’en sommes pas encore là. ]

Chörtens de Karsha.jpg
Chörtens de Karsha.jpg (50.48 Kio) Vu 46473 fois

Combien de participant au départ ?

Il est possible que ce soit un avis un peu personnel, mais je pense qu’un petit groupe restreint est essentiel pour ce genre de périple. Dans un premier temps, tout simplement parce qu’en nous inscrivant ensemble (amis ou famille), nous évitons les mauvaises surprises du groupe classique (non-préparé) et nous sommes donc quasi-certain d’assurer une bonne entente et une ambiance parfaite. Dans un second temps, parce que l’expérience sur place en sera infiniment plus enrichissante et que les contacts avec la population seront forcement beaucoup plus humain, personnalisés et fort.

Un accueil sur place chez l'habitant ou dans un monastère sera beaucoup plus chaleureux pour un groupe restreint. De plus (en passant par l’option d’une agence locale), notre accompagnateur sur place fera en sorte de rendre notre voyage inoubliable en prenant le temps nécessaire afin de nous ouvrir à la culture et à la religion locale et à nous faire vivre des rencontres marquantes.

Dernier avantage, malgré le fait que le trek est préparé avec une certaine trame de progression, il est beaucoup plus facile pour un petit groupe (d’amis tolérants) d’avoir la possibilité de modifier le programme selon divers facteurs : rythme, fatigue, état de santé, souhaits spécifiques, rencontres, coup de cœur…

Je pense sincèrement qu’un petit groupe offrirait à cette idée de trek une expérience humaine extraordinaire que le voyage en groupe classique rendrait totalement impossible.

Jeunes écolieres.jpg
Jeunes écolieres.jpg (59.83 Kio) Vu 46473 fois

Et mainteant…

Je me doute que l’heure n’est certainement pas encore à étudier le budget d’un trek au Zanskar, néanmoins, je pense qu’il pourra être intéressant d’échanger nos idées sur ce que nous en pensons, ce que nous souhaitons et pourquoi pas... pouvons faire.

Alors il est vrai qu’il ne fait pas l’ombre d’un doute quand tapant trois mots sur Goggle, bon nombre d'agences de voyages vont nous proposer des trekkings au Zanskar à prix certainement attractif, mais (à moins de partir en solo) plus rares seront celles ayant une équipe locale vraiment compétente.

Mon but (s’il me l’est permi) n’étant pas d’embaucher via des prestataires locaux de jeunes ladakhpas payés au lance-pierre. Mon ancienne connaissance (accompagnatrice de trek au Népal) m’avait également judicieusement signalé à l’époque que bon nombre d’agences « standard » propose souvent d’encadrer leurs groupes par des guides français diplômés mais n'ayant que rarement l'expérience de voyage sur place (or il est incontestable qu’il est des endroits du globe où l'expérience du terrain est infiniment plus précieuse qu'un diplôme).

A cette époque, cette connaissance m’avait donné « au cas où » une adresse sérieuse à ses yeux. Je ne pensais vraiment pas la ressortir aujourd’hui. Il s’agit d’une association organisatrice de séjour en Inde et en Himalaya (forte d’une vingtaine d’années d’expérience) et disposant d’un agent de voyage local très fiable (chose assez rare en Inde où les escrocs sont généralement légions) :
Association Française des Amis de Karsha, Les Rochers - Le Village, Place des Remparts, 30700 VALLABRIX.

A présent, selon l’évolution de l’idée de ce beau projet, à nous de voir ce que nous souhaiterions vraiment faire… un trekking au Zanskar, un séjour sur place chez l'habitant, dans un monastère… ?

Le bébé est lancé…
:D :D
Bhikkhus
Scribe de Montibet
Scribe de Montibet
 
Messages: 2679
Inscription: Sam 3 Sep 2011 18:19
Localisation: Albertville - Savoie - France.

Re: Projet de voyage au Zanskar

Messagede Phurba » Sam 27 Oct 2012 19:20

Je ne suis absolument pas capable de marcher dans la montagnes pendant des heures... Et je ne suis pas capable non plus de quitter mes filles... :roll:
Ce beau voyage, que Bhikkhus décline déjà au futur..., se fera sans moi même si je suis curieuse de suivre vos périgrinations préalables... ;)
Phurba
Modératrice de Montibet
Modératrice de Montibet
 
Messages: 1126
Inscription: Lun 17 Jan 2011 11:08
Localisation: Bretagne - France

Re: Projet de voyage au Zanskar

Messagede gamzo » Mar 30 Oct 2012 16:47

bonjour,
Ayant parcouru le Laddakh durant 3 semaines, le bouthan, le Népal à plusieurs reprises, j'ai une agence qui à bonne presse dans ce milieu et qui peut à la demande organiser des treks à partir de 2 personnes, je ne suis jamais parti avec eux, mais beaucoup de topics leurs font louanges, ils répondent à toute demande, ils sont basés à katmandu, mais ce n'est pas un problème, ils ont l'habitude de traiter avec la France, c'est une agence familiale très professionnelle:
http://www.trinetra-adventure.com/
si besoin autres renseignements, je suis dispo
robert
gamzo
Passionné/Passionnée
Passionné/Passionnée
 
Messages: 34
Inscription: Dim 26 Aoû 2012 10:56
Localisation: gif sur yvette

Re: Projet de voyage au Zanskar

Messagede Bhikkhus » Sam 3 Nov 2012 11:10

gamzo a écrit:une agence qui à bonne presse dans ce milieu et qui peut à la demande organiser des treks à partir de 2 personnes, je ne suis jamais parti avec eux, mais beaucoup de topics leurs font louanges,

Voila qui est très intéressant. Dans l'éventualité d'un périple en nombre restreint, c'est une adresse à mettre de coté.
Merci à toi pour le lien.
Bhikkhus
Scribe de Montibet
Scribe de Montibet
 
Messages: 2679
Inscription: Sam 3 Sep 2011 18:19
Localisation: Albertville - Savoie - France.

Re: Projet de voyage au Zanskar

Messagede Guillaume » Lun 12 Nov 2012 23:34

Bonjour Bhikkhus. J'avais vu ce topic, et me l'était réservé pour un futur proche... Le présent actuel ! C'est fou ce que le temps passe vite :lol:

Je suis très attaché à l'idée de voyage et aime beaucoup la préparation que tu as fait, les recherches sur les différents points. Pour ma part ce projet me fait assez vibrer. Je suis cependant plus dans une recherche de liberté totale, somme toute encadrée par un professionnel de la randonnée. Soit dit en passant, mon cousin est en train de passer ses examens pour devenir guide de haute montagne certifié. Comme tu le dis, ce type de profil ne vaut pas forcément un homme ou une femme fort(e) de plusieurs années d'expériences sur le terrain, mais avec de bonnes cartes et surtout avec l'avis des autochtones, cela peut être tout aussi enrichissant. Cela n'a rien à voir, je le sais, mais mon voyage en France m'a appris une chose : Prévoir un itinéraire fait rater beaucoup de choses que les gens du pays sont heureux de nous faire découvrir. (Encore une fois, rien n'est comparable).

Je me permets de te donner mon avis sur la chose :
Pour ma part je me vois difficilement faire porter mes affaires par d'autres personnes. Plus adeptes du voyage à vélo, ou mon matériel à deux roues supporte le poids de mon encombrement, je suis plus partant d'un bon gros sac de 70 Litres sur le dos, bien attaché le poids est bien répartis, pour trimballer mes petites affaires.
Le poids de mon matériel était à peu près de 25 kilogrammes, et à pied, il y a besoin de beaucoup moins.
il suffirait juste de laver ses affaires tous les jours et donc de limiter le rechange.
Par exemple, marcher de matin. Levé à 6 ou 7 heures, pour 4 à 7heures (Max) de marche. Ensuite déjeuner puis s'occuper de lessive, faire sécher, etc. Découvrir les environs, méditer, se reposer durant l'après midi.

Peut être un peu trop optimiste, je me vois plutôt partir à l'aventure, qu'encadré par une troupe de personnes là pour nous rassurer.
Si nous sommes préparés mentalement, physiquement et matériellement, nous n'avons finalement besoin de personne !

Pour une telle aventure, il serait judicieux d'effectuer une "sortie test" avec tout le matériel dans des conditions un peu rude pour voir :
- Comment l'équipe tourne
- Le niveau de chacun
- Ajuster l'équipement (enlever le surplus, aller à l'essentiel, prévoir d'autres choses)
- Se connaitre les uns les autres : Même si ce genre de rêve existe certainement entre des personnes qui ne pourront que s'entendre, il est préférable de se connaitre au préalable.

Une ballade dans les Alpes sur un sommet à plus de 3800 et un bivouac en hauteur peut être une très belle experience, et surtout une belle manière de se rencontrer.


Concernant l'équipement de base j'enlèverais : Veste en duvet, 2 paires de chaussettes, 1 tee shirts, et j'enleverais aussi un peu de médicaments :shock:
Tu veux ouvrir une pharmacie là bas :lol: ?
4 ou 5 personnes au départ est à mon avis, un beau chiffre !

Pour ma part si ce projet se réalise, je vous rejoindrais là bas à vélo... Mais je partirais peut être un peu avant vous !
Guillaume
Sherpa
Sherpa
 
Messages: 115
Inscription: Lun 5 Déc 2011 00:39
Localisation: Rhône-Alpes

Re: Projet de voyage au Zanskar

Messagede Bhikkhus » Lun 12 Nov 2012 23:52

Guillaume a écrit:j'enleverais aussi un peu de médicaments
Tu veux ouvrir une pharmacie là bas ?

:lol: :lol:
MDR pour l'ouverture de la pharmacie.

Je me marre, mais il fût une époque où j'ai eu un très bon adjudant-instructeur, qui m'avait judicieusement fait remarquer que lors de marche de longue durée (en conditions hostiles), l'eau et les médoc doivent parfois dépasser en poids les munitions. Les pastilles de MOTIVEX et la pommade de MORALINE ne font pas toujours tout. Surtout à très haute haltitude... ceci explique cela.

Pour rester serieux, c'est un ami guide de haute montagne (et reconfirmé par un ancien membre du P.G.H.M de Chamonix) qui m'a dressé cette trousse de secours pour les treks en haute altitude.
;)
Bhikkhus
Scribe de Montibet
Scribe de Montibet
 
Messages: 2679
Inscription: Sam 3 Sep 2011 18:19
Localisation: Albertville - Savoie - France.

Re: Projet de voyage au Zanskar

Messagede Guillaume » Mar 13 Nov 2012 11:45

Effectivement, c'est une petite blague. Surtout que je ne connais pas la moitié des médicaments que tu sites, mi leur utilité. Pour le moment je ne vais que très rarement chez le médecin (Une fois en 5 ans peut être, et encore, c'est lui qui est venu à moi car e ne pouvais plus bouger ^^).
Il évident que dans un treck en haute montagne, et surtout dans un pays ou les hôpitaux et les moyens de se soigner sont moins développer qu'en France, il faut se préparer un minimum !!! Par contre, je ne souhaite pas emporter de munitions, ça c'est sûr !!! :lol:

Connais tu l'époque ou tu souhaiterais effectuer ce voyage ? Il y a a peu près 8000 km entre Genève et la frontière Est du Pakistan :)

Sans le billet d'avion, quel serait le prix pour organiser un tel voyage si nous passons par des guides sur place et un minimum d'encadrement ?
Guillaume
Sherpa
Sherpa
 
Messages: 115
Inscription: Lun 5 Déc 2011 00:39
Localisation: Rhône-Alpes

Re: Projet de voyage au Zanskar

Messagede Bhikkhus » Mar 13 Nov 2012 15:13

Guillaume a écrit:Connais tu l'époque ou tu souhaiterais effectuer ce voyage ?

Pour un premier périple de ce genre (et en groupe restreint), je pense que la saison la plus clémente (sur place) serait l'idéal.
Guillaume a écrit:quel serait le prix pour organiser un tel voyage

Oula...oulaa... je n'en suis pas encore là. Ce n'est encore qu'un projet... et sur du long terme (qui plus est).
Je souhaite seulement poser l'idée de ce voyage par le biais de ce topic, afin de constater comment la chose va évoluer. J'ai bien conscience également que chacun peut avoir une vie privée, des obligations familiales, d'autres projets de voyages, des ressources insuffisantes...
Chaque chose en son temps...
Bhikkhus
Scribe de Montibet
Scribe de Montibet
 
Messages: 2679
Inscription: Sam 3 Sep 2011 18:19
Localisation: Albertville - Savoie - France.

Re: Projet de voyage au Zanskar

Messagede annie1959 » Dim 18 Nov 2012 11:38

bonjour
quel beau projet !! sincèrement, j'aurai vingt ans de moins je serai partante... mais maintenant je ne serai pas capable de faire beaucoup de marche...

c'est pour cela que dans l'espoir tout de meme de faire un voyage au laddak, j'épluche les divers projets de tour opérateur, et j'ai pu voir que certains proposaient des circuits découverte, avec très peu de marche;

pour le moment cela ne reste qu'un très beau projet que j'espère réaliser dès que mes moyens financiers me le permettront.
annie1959
Guide
Guide
 
Messages: 85
Inscription: Dim 27 Mai 2012 13:12
Localisation: istres

Re: Projet de voyage au Zanskar

Messagede Namkhaï » Lun 19 Nov 2012 13:22

Un bien beau projet en effet. Mais il va falloir réviser sérieusement son déroulement, parce qu'en ce qui me concerne (j'insiste bien sur le fait qu'il s'agit là de mon expérience perso et/ou de mes préférences) il est juste hors de question de passer par une agence, de faire porter mon matos, d'être dans le speed, de ne pas pouvoir prendre un jour ici ou là.

Question matériel :
J'ai trekké pendant 8 ans dans ces régions. Un seul sac, qui ne pèse pas plus de 15 kgs, tout compris.
Croyez-moi sur parole quand je vous dis que chaque gramme compte :twisted: .

Les vêtements sont réduits au strict nécessaire. Hors de question d'apporter des rechanges à tout pour pouvoir laver lors du trek; perso je me fiche éperdument d'avoir des frusques sales pour marcher dans la montagne !
- 1 châle en laine (150rs à Leh)
- 1 Sweat à capuche (et encore, moi je n'en avais même pas; j'avais juste un haut de kimono de kung-fu (une sorte de chemise un peu épaisse, à manches longues).
- 2 T-Shirts
- 1 futal léger mais robuste
- 2 caleçons
- 3 paires de socks (des bonnes)
- Une casquette + foulard blanc
- Une excellente paire de pompes de marche (on oublie Quechua direct).

Le matos technique est lui aussi réduit au strict nécessaire, mais il doit être d'excellente qualité, compact, et léger.
- Un excellent sac de rando de l'ordre de 70L.
- Une excellente carte de la région (topographique type celle des Editions Olizane).
- Un réchaud multi combustibles type Whisperlite International
- Deux bouteilles de kéro d'1L.
- Une popote (la mienne est composée de deux casseroles, un couvercle-passoire, deux assiettes, deux tasses isothermes). Le tout en titane (cher mais super robuste et léger comme une plume).
- Une tente. Alors là, ne surtout pas lésiner sur le prix. La mienne coûte 600€ (et encore c'est loin d'être la plus chère) mais ne pèse qu'1kg et isole incroyablement bien (on peut dormir en T-shirt à 4000m).
- Un bon sac de couchage 0-10°. En termes de matos de trek, bon = léger et de bonne qualité. Le mien ne pèse que 700g.
- Un matelas de sol gonflable (prend moins de place et moins lourd).
- Deux gourdes en alu de 1L chacune.
- 1 briquet au magnésium
- Un bon bâton de marche aussi grand que soi (je me taillais les miens dans des branches d'arbre trouvées à Leh ou à Srinagar). Un bois léger et solide.

La nourriture. Il va falloir compter en fonction du nombre de jours de trek. Grosso-modo c'est toujours pareil : penser au poids et à l'encombrement. Faut réduire ces deux facteurs au maximum. Voici ce que je faisais lors des treks :
Petit-dèj : café, biscuits et fruits secs (abricots, banane, etc).
Déjeuner : Wai-Wai ou riz, et une soupe ou une conserve (en général poisson)
Dîner : Wai-Wai ou riz, et une soupe type Knorr.
Les fruits secs sont excellents, ça apporte du punch et ça nourrit bien sans pour autant peser la mort.
Les soupes Knorr sont juste délicieuses, il y en a de plein de parfums différents selon les goûts et ça ne coûte que 10rs le sachet (1 sachet = 2 personnes).
Les Wai-Wai sont très bien aussi, ne pesant rien et en restant bien nourissants. 2rs le sachet.
Le riz : compter un verre de riz cru par personne pour un repas.
Les conserves : c'est bien, ça nourrit bien, mais c'est lourd, et encombrant. N'en compter donc que pour les jours vraiment difficiles (>6h de marche et/ou cols à gravir). Pour les déchets des conserves : les gens locaux se les arrachent. Cela fait soit des cendriers (!!), soit des sortes de mini casseroles, soit encore des moules à fromage. Donc aucun problème pour s'en débarrasser, tout le monde sera content.

La pharmacie.
- Des pansements anti-amoules type Compeed.
- Un peu de désinfectant et quelques pansements au cas où.
- Quelques aspirines au cas où.
- Un petit pot de vaseline chopé sur place en cas de gerçures, craquelures etc.
- Une petite bouteille de crème solaire (on n'en mettra que sur les parties exposées donc seulement le cou, le visage, les mains et éventuellement les avant-bras).

En plus, en général on ne trek pas tout seul donc ces choses (matos technique, nourriture) sont réparties.

Je crois que j'ai fait à peu près le tour. Encore une fois c'est ce que moi je faisais; je ne dis pas que c'est ainsi qu'il faut faire et qu'il n'y a rien d'autre hein!! Mais porter 25kgs sur 10 jours de marche en haute montagne, nan, merci mais nan. Faut que ça reste un plaisir et non que ça devienne une véritable corvée qui va nous bousiller le dos et les reins.

Me voici, portant tout mon barda sus-cité.
P1020353.jpg
P1020353.jpg (504.08 Kio) Vu 46365 fois

Vous pouvez voir que je n'ai qu'un seul petit sac (il pèse 12kgs à ce niveau du trek (moins de nourriture et moins de kéro qu'au début). Je suis habillé avec un fute léger, un T-Shirt et une chemise à manches longues, qui d'ailleurs étaient la plupart du temps retroussées. Une casquette sous laquelle je bloquais un foulard blanc trempé dans l'eau des torrents.
Mon bâton de marche m'arrive au niveau de l'épaule droite. C'est important qu'il soit grand : en cas de rencontre avec un animal sauvage potentiellement dangereux (ours, léopard, etc), on peut le brandir au-dessus de sa tête et du coup mesurer près de 3m de haut dans les yeux du prédateur. Qui choisira donc de s'en aller.
Autres atouts pour la taille : sonder la profondeur des rivières, se servir du bâton comme d'une perche, se stabiliser en contrebas quand le sentier est très étroit...

Je ne marchais que le matin, rarement ou peu l'après midi. Levé à 5h00 environ, pour pouvoir couvrir le maximum avant que le soleil ne se pointe dans la vallée où je marchais ce matin là. Donc marche de 6h30-7h à midi soit 5h en moyenne. L'après-midi, quand je ne marchais pas, était consacré à l'observation, la méditation, la rencontre des gens. Et au repos.
Sinon c'était une pause jusqu'à 15 ou 16h, puis encore 2 ou 3 heures de marche.

Ne croyez pas que trekker au Zanskar est difficile. Ca ne l'est pas du tout. Ce qui est dur, c'est d'arriver là-bas. Mais une fois sur place, ça reste des sentiers dans les vallées, ponctués de nombreux torrents. Rien n'oblige non plus à courir, la marche n'est donc pas très rapide, elle est juste constante au niveau de son rythme.
Le seul truc, c'est de prévoir le temps. Non pas un ou deux jours d'acclimatation en altitude comme j'ai pu le lire, mais 3 jours au minimum si on est arrivé à Leh par avion. Il n'est pas non plus inutile de se rajouter quelques jours de rab en cas de tourista, car il est hors de question d'entreprendre ne serait-ce que le voyage en jeep avec une belle colique... :D
Ensuite, durant le trek, des étapes de 20kms max (à une allure de 3kms/h (ce qui est déjà rapide en fin de compte) ça fait 7h de marche environ) mais qui se terminent toujours sur des endroits propices au camping (présence de torrent ou rivière, de végétation). Faut donc planifier ça sur carte.
Prévoir deux jours de rab par tranche de trek de 7 jours. En effet un imprévu est toujours possible, et/ou on peut vouloir se prendre un jour de repos à un moment donné. Prévoir 3 jours de rab pour 10 jours de trek.
Prévoir enfin 2 jours de pure détente une fois le trek terminé. C'est durant ces deux jours qu'on lavera les fringues, qu'on se fera des bons repas, des bains chauds à Vashisht.

Donc finalement pour un trek Padum->Darsha, qui est de l'ordre d'une petite dizaine de jours, faut se prévoir un voyage total de trois semaines si on arrive à Leh en avion.

Je rajouterai d'autres trucs liés aux treks dans le Zanskar au fur et à mesure que j'y penserai.
Namkhaï
Calligraphe de Montibet
Calligraphe de Montibet
 
Messages: 781
Inscription: Ven 13 Jan 2012 17:43
Localisation: Montpellier

Re: Projet de voyage au Zanskar

Messagede Bhikkhus » Lun 19 Nov 2012 18:12

Merveilleux mon ami...
:D
Je ne veux pas bruler les étapes, mais je sens que ce topic est promis à un grand avenir...

Namkhaï a écrit:c'est ce que moi je faisais; je ne dis pas que c'est ainsi qu'il faut faire

Effectivement ta liste d'équipement est beaucoup plus restreinte que le mienne.
Je la tenais en partit de mon ami (guide) qui me l'a conseillée (en qualité d'organisateur), mais indubitablement, ton expérience sur place (en solo) doit être prise en compte avec chance et grande attention.
Namkhaï a écrit:Donc finalement pour un trek Padum->Darsha, [...] faut se prévoir un voyage total de trois semaines si on arrive à Leh en avion.

C'est bien noté. Cette prévision (détaillée) à effectivement son importance.
Namkhaï a écrit:Je rajouterai d'autres trucs liés aux treks dans le Zanskar au fur et à mesure que j'y penserai.

Le topic est là pour cela.
:D

* * *
Note perso :

J'ai eu l'idée de créer ce topic afin de sonder l'enthousiasme (des membres et des visiteurs) qui seraient liés à ce genre de projet. Afin que chacun puisse trouver sa place, j'ai bien précisé dans le petit paragraphe "Pour être rassuré" :
Bhikkhus a écrit: déroulement général des activités, lorsqu’elles sont organisées et encadrées sur place par une agence compétente et spécialisée.

Mais cela étant, il est certain que si l'activité peut se faire de façon totalement autonome (un peu de la même façon qu'une certaine parisienne qui se rendit à Lhassa), je suis mille fois plus partant (et qui plus est avec une personne ayant l'expérience du terrain).
:)
Bhikkhus
Scribe de Montibet
Scribe de Montibet
 
Messages: 2679
Inscription: Sam 3 Sep 2011 18:19
Localisation: Albertville - Savoie - France.

Re: Projet de voyage au Zanskar

Messagede Guillaume » Mar 20 Nov 2012 22:21

Namkhaï, Bhikkhus, quand part on ?

Merci Namkhaï pour toutes ses précisions.

Je suis assez partant pour dire qu'une autonomie à 100 % est plus agréable qu'une organisation d'encadrement. Cette dernière aurait plus tendance à réduire le potentiel de découverte.
Quant à la quantité d'affaire qu'il est possible d'emporter, si le voyage s'organise autour de 4 ou 5 personnes, il est fort possible de prendre un peu plus de choses et de répartir le poids sur les différentes personnes, sans que cela n'oblige à prendre de "sherpa" ou à supporter + de 15 Kg (Selon moi, 18 est le max à emporter pour un treck à pied !).

Quant au matériel que tu utilises Namkhaï, celui ci semble être d'une grande qualité pour obtenir de telles performances avec un poids si léger. J'ai beaucoup cherché de produits de randonnées avec un rapport Efficacité/Poids/Prix équilibré.
J'ai finalement pris pour résister à des températures un peu plus basses (Duvet -5°C confort / -21°C en extreme), mais j'ai perdu en poids, 1,3 kg le duvet, soit le double, comme pour le volume compressé j'imagine.

Enfin, pour l'organisation du voyage, est il vraiment nécessaire de prévoir à l'avance les itinéraires ? Si une ligne directrice est établie, cela n'est pas suffisant ?
Guillaume
Sherpa
Sherpa
 
Messages: 115
Inscription: Lun 5 Déc 2011 00:39
Localisation: Rhône-Alpes

Re: Projet de voyage au Zanskar

Messagede Namkhaï » Mer 21 Nov 2012 13:14

Guillaume a écrit:Namkhaï, Bhikkhus, quand part on ?

Merci Namkhaï pour toutes ses précisions.

Je suis assez partant pour dire qu'une autonomie à 100 % est plus agréable qu'une organisation d'encadrement. Cette dernière aurait plus tendance à réduire le potentiel de découverte.
Quant à la quantité d'affaire qu'il est possible d'emporter, si le voyage s'organise autour de 4 ou 5 personnes, il est fort possible de prendre un peu plus de choses et de répartir le poids sur les différentes personnes, sans que cela n'oblige à prendre de "sherpa" ou à supporter + de 15 Kg (Selon moi, 18 est le max à emporter pour un treck à pied !).?

-> Mais de rien! A quoi ça servirait d'avoir cette expé si je n'en faisais pas profiter autrui?
Pour moi le voyage organisé -quel qu'il soit- est totalement banni. Payer plus pour triper moins, non merci. J'aime être totalement libre, aller boire un tchaï et/ou dormir chez l'habitant, prendre un après-midi par-ci par-là. J'aime porter mon matériel et être totalement "autonome".
Il est effectivement possible de répartir les objets emportés; par exemple un stove+popotte c'est pour deux personnes donc untel prend la "cuisine" et l'autre la nourriture; untel prend la tente et l'autre les couchages.
Après quand il y a plus que deux personnes, c'est encore autre chose, mais mon sac ne dépassera jamais 15kgs en début de trek (donc fully loaded, et au fur et à mesure ça n'ira qu'en s'allégeant (nourriture & kéro consomés, etc)).


Guillaume a écrit:Quant au matériel que tu utilises Namkhaï, celui ci semble être d'une grande qualité pour obtenir de telles performances avec un poids si léger. J'ai beaucoup cherché de produits de randonnées avec un rapport Efficacité/Poids/Prix équilibré.
J'ai finalement pris pour résister à des températures un peu plus basses (Duvet -5°C confort / -21°C en extreme), mais j'ai perdu en poids, 1,3 kg le duvet, soit le double, comme pour le volume compressé j'imagine.

-> Le matériel que j'utilise, sans être non plus le topissîme, est tout de même d'excellente qualité. Je l'ai acquis au fil des ans puisque du bon matos de trek est très onéreux (au total mon matos doit monter dans les 1500-2000€ tout compris). Comme je vivais sur place et que je partais en expé au moins une fois par an (Spiti, Ladakh, Zanskar, Kashmir), parfois tout seul, il était important que j'aie du vraiment bon matos. Mais bon pour quelqu'un qui ne fait pas ça tous les ans, ce n'est peut-être pas une obligation non plus... Après c'est aussi une question de choix : du bon matos, c'est horriblement cher, mais c'est non seulement solide, et surtout léger. Et comme "chaque gramme compte", n'est-ce pas, je dois dire que j'étais assez satisfait du résultat final : 15kgs nourriture comprise au lieu de 22-23 en moyenne avec du matériel plus classique. Gagner ne serait-ce que 2kgs dans un sac c'est déjà énorme, alors 7 ou 8kgs tu gambades quoi!

Guillaume a écrit:Enfin, pour l'organisation du voyage, est il vraiment nécessaire de prévoir à l'avance les itinéraires ? Si une ligne directrice est établie, cela n'est pas suffisant ?

-> Ooooh oui!! Pour le Zanskar, il faut impérativement tout prévoir, chaque journée, les étapes, les distances, les points de ravitaillement en eau, les endroits où on dormira. Tout, absolument tout, compte. Tout est important. Il faut toujours prévoir un minimum l'inattendu : si tu as un avion à prendre dans cinq jours mais que juste après avoir franchi le Shingo-la tu te foules une cheville (très facile vu la rocaille à cet endroit), tu peux oublier ton avion. Ou bien tu ne sais pas vraiment à quel endroit est ton étape, tu marches tu marches et hop la nuit est là (et ça va super vite dans les vallées où l'on marche): aucun endroit où planter ta tente (rocaille), tu es obligé de continuer à marcher alors que tu es déjà bien crevé de ta journée : voilà les risques accrus que tu prends !! Et la batterie de ta lampe, elle va tenir le coup?
Comme tu le vois, c'est absolument essentiel pour une région assez désertique et peu peuplée comme l'est le Zanskar, mais pour d'autres régions qui "pardonnent plus l'erreur" c'est pas aussi obligatoire que ça. J'ai pas mal baroudé au Spiti et au Ladakh avec juste une besace de moine, un petit livre dans lequel je notais des profonds conseils glânés auprès de maîtres, un mala et deux ou trois objets de magie. Pas de tente, pas de sac de couchage, rien. Mais je voyageais en faisant des tours de magie aux gens et direct ils t'invitent à dîner avec eux, à montrer ça à leur famille! Bien entendu ils sont plus que ravis de t'offrir le gîte, donc de jour en jour je ne savais jamais où je dormirai; il m'est arrivé de dormir dehors dans des buissons, dans des monastères, dans des maisons... C'est assez génial comme mode de voyage car tu rencontres énormément de monde, tu vis leur vie et leurs coutumes, et bien d'autres choses. Mais voilà : il y a toujours des gens, des petits villages, de quoi pallier aux problèmes si on en rencontre...
Nan pour le Zanskar faut tout prévoir et rajouter des jours "au cas où" (3 pour 10 si on veut être vraiment en mode tranquille). Tu sais, il n'y a pas de secours là-bas. Pas de réseau cellulaire, pas d'hélico, pas d'hôpitaux, rien. En haute montagne, un accident est très vite arrivé, et encore plus au Zanskar où par moment le chemin ne mesure que 15 cms de large avec un bon ravin de 100m à gauche. Mais pas de secours possible. Tu vois le sérieux de la chose...
Alors faut pas non plus être parano et se dire que c'est du suicide (c'en est très très loin), mais il ne faut en aucun cas négliger la préparation d'une telle expédition.
Namkhaï
Calligraphe de Montibet
Calligraphe de Montibet
 
Messages: 781
Inscription: Ven 13 Jan 2012 17:43
Localisation: Montpellier

Re: Projet de voyage au Zanskar

Messagede Bhikkhus » Mer 21 Nov 2012 17:20

Bhikkhus a écrit:il est certain que si l'activité peut se faire de façon totalement autonome (un peu de la même façon qu'une certaine parisienne qui se rendit à Lhassa), je suis mille fois plus partant (et qui plus est avec une personne ayant l'expérience du terrain).

Super content de constater que l'idée générale du trek 100% nature (en binome ou trinome) soit la direction future que va prendre le topic. Ya-pluka...

Nous ne sommes évidemment pas encore partis, mais je me vois presque déjà sur place, posé sur un caillou, à contempler modestement et respectueusement l'immensité silencieuses du paysage qui s'offre à moi. Halala... ("soupire") en tapant ces quelques lignes, de merveilleux souvenirs de mon dernier périple avec ma fille dans les monts Taurus, refont surface...
Bhikkhus
Scribe de Montibet
Scribe de Montibet
 
Messages: 2679
Inscription: Sam 3 Sep 2011 18:19
Localisation: Albertville - Savoie - France.

Re: Projet de voyage au Zanskar

Messagede Guillaume » Mer 21 Nov 2012 21:20

Effectivement Namkhaï, je comprends tout à fait le sérieux de la préparation pour une telle expédition. J'ai très peu d'expérience dans ce type d'activité, et je suis plus du genre à voyager léger emplie de bonne volonté, trouvant refuge chez l'habitant ou dehors, avec seulement quelques sous et un bloc note... C'est par ailleurs mon rêve pour voyager dans des contrées lointaines afin d'apprendre le plus possible de toutes les personnes que je pourrais rencontrer. Je ne m'étais pas figuré que le Zanskar était aussi désertique, ce qui n'en ai pas moins attrayant.
C'est aussi mon rêve d'entreprendre un voyage me permettant une introspection totale dans un milieu naturel désert... Surtout une région montagneuse comme celle ci !
Je comprends bien mieux l'importance que tu as mis sur la partie préparation de chaque itinéraire aux vues de ce que tu m'as expliqué.

Pour le matériel, effectivement, 8 Kg c'est énorme, surtout sur le dos.
Concernant mon voyage et les affaires que j'utilise, je me suis surtout basé sur le voyage à vélo, donc avec un poids réparti sur le cadre de ce dernier, et non sur mon squelette, ce qui fait que je peux me permettre de prendre un peu plus lourd.
Ex : Ma tente fait 3kg, en deux places, et l'absyde me permet d'y mettre mon vélo, de me laver à l'abris des regards ou de préparer à manger à l'abris du vent (au top). Ce doit être la seule partie de mon matos qui à un poids trop important pour le voyage à pied... Personnellement, je pense, tout compris, pouvoir m'en sortir pour 18 kg sur le dos, avec ma tente actuelle.

Les amis, savez vous que vous me faites rêver avec ce projet ? Je sens qu'il aura sûrement lieux, que je sois de la partie ou non, mais quoiqu'il en soit Bhikkhus, merci pour ce post qui me fait planer à quelques milliers de kilomètres de chez moi en restant devant mon écran d'ordinateur !

Et partir sans prévoir le retour à l'avance :) ?
Guillaume
Sherpa
Sherpa
 
Messages: 115
Inscription: Lun 5 Déc 2011 00:39
Localisation: Rhône-Alpes

Re: Projet de voyage au Zanskar

Messagede Bhikkhus » Jeu 22 Nov 2012 10:17

Guillaume a écrit:Et partir sans prévoir le retour à l'avance ?

Heuu oui, mais non... je préfère quand même me fixer un itinéraire de cheminement (organisé à l'avance). Départ tel jour, retour tel jour afin de pouvoir réserver mon billet d'avion A-R bien à l'avance. Une fois ces dates définies, peut importe ce qu'on y intègre au milieu. Le soucis de prendre son billet de vol de retour au dernier moment, est qu'on peut avoir de grosses surprises niveau budget (selon le cas, parfois très bonnes, mais souvent moins... ce n'est tout de même pas donné ces petits bouts de papier). En plus, étant actuellement salarié d'une entreprise, j'ai donc des congés annuels d'été ne pouvant pas dépasser les 4 semaines.
Bhikkhus
Scribe de Montibet
Scribe de Montibet
 
Messages: 2679
Inscription: Sam 3 Sep 2011 18:19
Localisation: Albertville - Savoie - France.

Re: Projet de voyage au Zanskar

Messagede Bhikkhus » Ven 28 Déc 2012 09:31

Un petit truc récent en rapport avec ce projet de voyage : viewtopic.php?f=7&t=969 ;)
Bhikkhus
Scribe de Montibet
Scribe de Montibet
 
Messages: 2679
Inscription: Sam 3 Sep 2011 18:19
Localisation: Albertville - Savoie - France.

Re: Projet de voyage au Zanskar

Messagede Nadlau » Mer 6 Mar 2013 20:16

C clair cela fait rêver ... Avez vous une idée qu'un teck comme ca pe coûter ... Avec une grosse fourchette biensur ;-)
Je vais en parler à mon mari moi .. À bientôt
Nadlau
Explorateur/Exploratrice
Explorateur/Exploratrice
 
Messages: 15
Inscription: Mer 6 Mar 2013 13:40

Re: Projet de voyage au Zanskar

Messagede kevincoelho » Ven 8 Mar 2013 00:53

bonjours à tous

quel beau projet :D
je suis curieux de savoir où en n'est ce projet tous à fait délicieux?
J'espère que ce n'est pas tombé à l'eau car ça doit être un très beau voyage, très enrichissent ( et très dure :) )
je n'est pas lus la totalité du sujet ( vus tous les post que cela à amener) et je voulais savoir, en gros, de quel somme il faudrait pour faire une telle épopée?

merci et bonne continuation
kevincoelho
Explorateur/Exploratrice
Explorateur/Exploratrice
 
Messages: 20
Inscription: Jeu 28 Fév 2013 21:42

Re: Projet de voyage au Zanskar

Messagede Bhikkhus » Ven 8 Mar 2013 09:25

kevincoelho a écrit:J'espère que ce n'est pas tombé à l'eau car ça doit être un très beau voyage, très enrichissent ( et très dure

Pour ma part, le projet n'est pas du tout tombé à l'eau. Pour l'enrichissement personnel, j'en suis absolument convaincu et pour la robustesse de l'aventure... c'est tout à fait relatif. Quand on aime, on ne compte pas.
:D
A ce jour, le projet est toujours un projet car, nous pouvons avoir des vies privées, des enfants à charge, des engagements quelconques qui peuvent passer prioritairement. Mais comme tout est impermanent, le projet verra néanmoins le jour en son temps. Voila ce que je peux dire pour le moment.
kevincoelho a écrit:de quel somme il faudrait pour faire une telle épopée?

On doit me présenter une personne (à l'occasion de l'été) qui part chaque année (en binôme) passer ces vacances au nord de l'Inde. Elle aura certainement de précieuses données à me fournir. Namkhaï doit avoir aussi une petite idée de la sommes à prévoir...
Bhikkhus
Scribe de Montibet
Scribe de Montibet
 
Messages: 2679
Inscription: Sam 3 Sep 2011 18:19
Localisation: Albertville - Savoie - France.

Re: Projet de voyage au Zanskar

Messagede kevincoelho » Ven 8 Mar 2013 10:54

Bhikkhus a écrit:
kevincoelho a écrit:J'espère que ce n'est pas tombé à l'eau car ça doit être un très beau voyage, très enrichissent ( et très dure

Pour ma part, le projet n'est pas du tout tombé à l'eau. Pour l'enrichissement personnel, j'en suis absolument convaincu et pour la robustesse de l'aventure... c'est tout à fait relatif. Quand on aime, on ne compte pas.
:D
A ce jour, le projet est toujours un projet car, nous pouvons avoir des vies privées, des enfants à charge, des engagements quelconques qui peuvent passer prioritairement. Mais comme tout est impermanent, le projet verra néanmoins le jour en son temps. Voila ce que je peux dire pour le moment.
kevincoelho a écrit:de quel somme il faudrait pour faire une telle épopée?

On doit me présenter une personne (à l'occasion de l'été) qui part chaque année (en binôme) passer ces vacances au nord de l'Inde. Elle aura certainement de précieuses données à me fournir. Namkhaï doit avoir aussi une petite idée de la sommes à prévoir...



D'accord, quand tu aura plus d'information fais moi signe car ça m'intéresse fortement :)
merci d'avoir pris le temps de me répondre ;)
kevincoelho
Explorateur/Exploratrice
Explorateur/Exploratrice
 
Messages: 20
Inscription: Jeu 28 Fév 2013 21:42

Re: Projet de voyage au Zanskar

Messagede Namkhaï » Lun 11 Mar 2013 10:31

Juley,

impossible de donner un prix pour ce genre d'expé, il y a trop de variantes : selon qu'on se rende au Ladakh (point de départ) en bus ou en avion; selon qu'on aie un matériel de furieux ou juste du Quetchua; selon qu'on ait un guide; selon la durée (donc les vêtements et la nourriture à prévoir), bref ce n'est que quand on a arrêté un itinéraire plus ou moins précis, ainsi que le mode de voyage, que l'on peut commencer à savoir pour combien chacun s'en tirera.

Je vais essayer de donner une fourchette pour un trek Lamayuru -> Darsha (également nommé "La Grande Traversée du Zanskar").
Attention ces prix sont "warrior", pas du mode pantoufles, et ne prennent en compte aucun matériel de trek...
Avion Paris-Delhi-Paris : 600€
Déplacements Delhi -> Ladakh (Lamayuru) : Rs. 1,500 (=25€)
Nourriture 21 jours - > Rs. 1,200 (=20€) (base de riz, soupes Knorr, fruits secs)
Déplacements Darsha -> Delhi via Manali : 1,500rs (=25€)

Soit environ du 670€. A cette somme viendra s'ajouter le prix du matos dont vous aurez besoin (tente, couchage, cuisine, etc). Toujours prévoir 20% supplémentaires "pour le cas où".
Si on veut plutôt le faire à la cool, compter dans 850€ au lieu de 670.

Tout cela en supposant qu'on obtienne un bon prix pour le voyage long courrier. J'ai mis 600€ car je pense que c'est un prix assez honnête.

En bref, il y a moyen de s'en tirer pour moins de 700€ pour un mois de voyage en Inde, avec 3 semaines de trek incluses. Mais encore une fois, en mode Warrior : voyages en Bus et/ou camions et/ou jeep, nourriture limités à du riz et de la soupe (donc prévoir d'emporter quelques conserves de viande pour les protéines).
C'est le genre de voyage où vous rentrez avec 20kgs de moins sur le pèse-personne. (Une fois je suis rentré du sentier Padum-Darsha, j'avais perdu 13 kgs en 10 jours, lol). Mais pour moi, c'est la seule et véritable façon de voyager : avec le minimum, pour rencontrer au maximum les locaux.

Voilou voilou, donc ma fourchette va de 670€ à 850€ (mais on peut toujours aller plus haut, si les thunes ne sont pas un problème).
Namkhaï
Calligraphe de Montibet
Calligraphe de Montibet
 
Messages: 781
Inscription: Ven 13 Jan 2012 17:43
Localisation: Montpellier

Re: Projet de voyage au Zanskar

Messagede kevincoelho » Lun 11 Mar 2013 10:42

Merci Namkhaï ça donne déjà une petite idée pour prévoir.
kevincoelho
Explorateur/Exploratrice
Explorateur/Exploratrice
 
Messages: 20
Inscription: Jeu 28 Fév 2013 21:42

Re: Projet de voyage au Zanskar

Messagede Nadlau » Mar 19 Mar 2013 09:30

Oui super merci beaucoup ...
Je sais pas si ça pourrait devenir réalité ou pas pour moi ... Mais en tout c'est clair que ça fait bien rêver ... :-)
Nadlau
Explorateur/Exploratrice
Explorateur/Exploratrice
 
Messages: 15
Inscription: Mer 6 Mar 2013 13:40

Re: Projet de voyage au Zanskar

Messagede cheuch » Mar 12 Nov 2013 23:01

Moi aussi je suis très intéressé par ce magnifique projet ! Je n'ai pas vraiment le temps de passer régulièrement sur le fofo, mais je vous serais très reconnaissant de m'envoyer par mail l'avancer du projeta l'adresse suivante: enguerrand.lecacheux°°°hotmail.fr
Ça serais vraiment formidable de faire un voyage comme celui-la avec des gens aussi ouverts et sympathique que vous ! :)
Je suis très partant si ce projet vient a voir le jour :)

[adresse courriel modifiée : tu risquerais d'être envahi de spam sinon...]
cheuch
Explorateur/Exploratrice
Explorateur/Exploratrice
 
Messages: 20
Inscription: Ven 11 Nov 2011 14:14

Re: Projet de voyage au Zanskar

Messagede Bhikkhus » Mar 12 Nov 2013 23:15

Ce beau projet est actuellement en zone d'attente pour différentes raisons. Cela ne veut pas dire (pour ma part) qu'il doit tomber à l'eau... loin de là. Pour l'heure, je note ton adresse dans la minuscule liste des personnes intéressées par ce genre de périple. Tu seras informé de l'évolution. Soit en certain !
Bien à toi.
:P
Bhikkhus
Scribe de Montibet
Scribe de Montibet
 
Messages: 2679
Inscription: Sam 3 Sep 2011 18:19
Localisation: Albertville - Savoie - France.


Retourner vers Le Camp de Base - སྒར་ས།