Un lieu idéal pour une retraite idéale ?

Pour venir discuter de nos découvertes et objectifs !

Un lieu idéal pour une retraite idéale ?

Messagede Djé » Ven 17 Juil 2015 13:13

Bonjour,

Je m'interroge beaucoup sur la retraite bouddhiste.

Pouvez-vous m'en dire plus ?

Pouvez-vous me parler de votre propre expérience ?
Djé
Visiteur/Visiteuse
Visiteur/Visiteuse
 
Messages: 2
Inscription: Ven 17 Juil 2015 12:02

Re: Un lieu idéal pour une retraite idéale ?

Messagede Bhikkhus » Ven 17 Juil 2015 16:51

Tashi délèk Djé et bienvenue à toi sur le forum ;

Voici quelques petits éléments de réponses. Comme tu l’as déjà quelque peu découvert par toi-même, il fut une période où il y avait au Tibet et dans les hautes régions de l’Himalaya, de nombreux ermites qui avaient renoncés à toutes les activités ordinaires et qui pratiquaient la médiation intensive en retraite dans des ermitages (comme le fit le célèbre yogi Milarepa). Cette façon de pratiquer était considérée comme tout à fait merveilleuse, mais avec la dégénérescence, la tradition érémitique a progressivement déclinée. C’est alors que de grands lamas du XIXème siècle (comme par exemple Jamgon Kongtrul Rinpoché) ont vu l’utilité d’offrir le cadre de pratique de la retraite de courte, moyenne et longue durée. On trouve ainsi aujourd’hui différente forme de retraite allant d’une durée moyenne d’une dizaine de jour à plus de trois ans.

Par exemple, la courte ou moyenne retraite « Lojong » est consacrée, comme sont nom l’indique aux pratiques de Lojong, c’est-à-dire l’entraînement de l’esprit : bodhicitta absolu (l’ouverture du cœur-esprit) et bodhicitta relatif (accueillir-offrir).

Autre exemple avec la retraite « Chènrézig ». Selon le même procédé que pour Lodjong, cette forme de retraite est axée quant à elle à la pratique de Chenrézig, l’Immense Bonté. Durant cette période la récitation intensive de son mantra et sa contemplation constituent l’essentiel des sessions de pratique.

A noter toutefois pour ces deux exemples qu’il faut avoir préalablement reçu les instructions propres à la pratique (et donc à la retraite). Pour info, selon les centres de pratique, la participation financière peut-être libre et consciente en fonction du bienfait reçu.

Spécifique à certaines écoles du bouddhisme tibétain, la traditionnelle retraite de longue durée (de trois ans et trois mois) est souvent particulièrement difficile à comprendre pour un Occidental. Selon le tantra de k?la-chakra, cette forme de retraite de « trois ans « (tib, lo gsum) et « trois demi-lunaisons » (tib, tcho gsum) correspond au temps qu’il faut théoriquement (dans la meilleure éventualité) pour transformer les souffles ordinaires du corps physique en souffle de sagesses. En d’autres termes, c’est (dans l’hypothèse la plus parfaite) la période de temps nécessaire pour arriver à l’Eveil. La lignée Shangpa Kagyü (en particulier), fut au cours de son histoire, transmise et pratiquée dans un contexte de retraite de longue durée. C’est pour cette raison que le Vénérable Kyabjé Kalu Rinpoché (qui en était détenteur) mit au cœur de son activité la fondation de plusieurs centres de retraite lo gsum tcho gsum de part le monde.

De nos jours, les occidentaux qui choisissent d’accomplir une telle retraite le font par leur seule motivation (car personne ne les incite). Cela part vraiment de leur aspiration personnelle et d’une excellente motivation intérieure. En regardant bien, au regard de l’impermanence, ce n’est jamais une erreur que de renoncer à quelque chose d’extérieur pour se consacrer pleinement et profondément à la pratique. Il est traditionnellement dit que la retraite lo gsum tcho gsum est probablement la meilleure façon de connaître et de pratiquer intensément le dharma, sans soucis mondains, et sans les distractions habituelles. Cette période offre effectivement les conditions les plus favorables pour que toutes les énergies du corps, de la parole et de l’esprit soient consacrées aux pratiques les plus importantes du bouddhisme Vajray?na. Toutefois, il est important si on envisage de la faire de s’y préparer le mieux possible.

Correctement préparée, cette retraite donnera donc un sens extraordinaire à sa vie d’humain. Une telle retraite a ni plus ni moins pour but principale que de favoriser pleinement l’absence de distractions, mais pour la pratique, l’essentiel dépendant encore de son attitude intérieure. Entrer en retraite sans une motivation juste empêchera automatiquement de profiter véritablement des bienfaits de cette situation. En effet, dans la retraite elle-même, sans énergie ni discipline, rien n’est accompli (il en est de même à l’extérieur d’ailleurs).

Sans motivation juste ni énergie, quand bien même irions-nous dans l’endroit le plus isolé au sommet d’une montagne vivre comme un animal sauvage, cela ne développerait que notre orgueil. En revanche, avec la motivation et la détermination juste, une retraite est la situation idéale pour pratiquer différentes formes de méditations et progresser rapidement. Il est dit que même ceux qui ne persévère pas après une retraite dans un engagement dans le dharma, trois années auront quand même été consacrées à déployer toute son énergie dans la pratique, ce qui est extrêmement positif, et cela constitue déjà quelque chose d’extraordinaire.

Pour terminer avec une petite information générale, apprenez qu’à la fin de l’année 2015 (le 25 octobre exactement) aura lieu à l’Institut Karma-Ling (en Savoie), la cérémonie d’entrée de la huitième retraite de trois ans : lo gsum tcho gsum. Au programme : rituels, célébrations et enseignement sur la retraite par Rinpoché, et bien sûr des moments de pause pour rencontrer les retraitants et leur donner quelques mots d’encouragements. A toute celles et ceux qui seront dans le secteur à cette époque, vous êtes donc toutes et tous invités à les accompagner avec nos vœux les plus chaleureux.

Pour cloturer ce long post, je termine avec deux petits clichés extérieurs des ermitages de longue durée de Karma Ling Gömpa.

Retraite Karma Ling Gömpa (1).jpg
Retraite Karma Ling Gömpa (1).jpg (98.63 Kio) Vu 3550 fois
Retraite Karma Ling Gömpa.jpg
Retraite Karma Ling Gömpa.jpg (108.6 Kio) Vu 3550 fois

Cela répond à quelque unes de tes questions ?
:)
Bhikkhus
Scribe de Montibet
Scribe de Montibet
 
Messages: 2679
Inscription: Sam 3 Sep 2011 18:19
Localisation: Albertville - Savoie - France.

Re: Un lieu idéal pour une retraite idéale ?

Messagede Bhikkhus » Mar 25 Aoû 2015 11:21

Bhikkhus a écrit:Cela répond à quelque unes de tes questions ?
Pas de nouvelles, bonnes nouvelles. Y parais... :roll:

Pour rester dans le fil, voici un bel exemple d'ermitage (plutôt confortable dans le cas présent).

Ermitage dzogchen.jpg
Ermitage dzogchen.jpg (211.99 Kio) Vu 3223 fois
Bhikkhus
Scribe de Montibet
Scribe de Montibet
 
Messages: 2679
Inscription: Sam 3 Sep 2011 18:19
Localisation: Albertville - Savoie - France.


Retourner vers Le Camp de Base - སྒར་ས།